Zoun crée des courts métrages où, au gré des rencontres, il invite des personnes qui n’ont jamais joué devant une caméra à interpréter ses personnages.

Dans ses histoires sincères il mélange prise de vues réelles et animation image par image, notamment la pixilation qui consiste à animer des êtres vivants.

Il se fait remarquer par les cinéastes Françoise Widhoff et Alain Cavalier qui l’encouragent à réaliser un long-métrage.

Zoun travaille alors pendant huit ans, sans équipe technique, sur Amour et Pissenlit qui deviendra le tout premier long-métrage en pixilation.

Amour et Pissenlit raconte la vie de trois personnages atypiques qui tentent de vaincre leur solitude grâce à leurs créations artistiques.

Amour et Pissenlit est un film en  pixilation qui raconte le destin poétique de personnages un peu lunaires qui nouent des relations épistolaires et virtuelles grâce à leur créations. Ce film « fait maison », entièrement réalisé seul à partir de plus de 30 000 photographies assemblées, est une œuvre drôle et émouvante, qui évoque autant Michel Gondry que Buster Keaton.

Forum des images